Les Allergies aux Chats

On entend de plus en plus de personnes se plaindre d'allergies aux chats et surtout aux poils de chat. Il faut savoir que, contrairement aux idées reçues, environ 80% des personnes allergiques réagissent à une protéine produite par plusieurs glandes du chat. La Fel D1 responsable des réactions allergiques se trouve principalement dans les glandes salivaires, mais aussi dans les glandes lacrymales, les glandes sébacées, ainsi que les glandes anales.

Ainsi ce ne sont pas les poils qui sont à l'origine des problèmes allergiques, mais les allergènes qu'ils contiennent. Mais qu'en est-il pour les autres 20% de personnes allergiques ?

Il faut savoir qu'il existe d'autres allergènes félins tels que Fel D2, Fel D4, etc., et qu'il existe des phénomènes d'allergies croisées. Pour ces personnes, éliminer la Fel D1 ne résoudra pas le problème d'allergie. L'expérience montre que les gens qui sont très allergiques aux lapins, aux chevaux et aux chiens, ou qui présentent des allergies alimentaires à la viande de porc, au blanc d'œuf et au lait sont plus susceptibles de réagir malgré des niveaux faibles de Fel D1.

On retrouve l'allergène Fel D1 des chats dans leur salive, dans leurs squames (peaux mortes), leurs larmes, leurs matières fécales, leurs urines, mais aussi dans leurs poils et dans leur environnement (bacs à litière, canapés, coussins, lits, tapis constituent d'excellents réservoirs à Fel D1, les particules allergisantes pouvant y rester actives pendant des mois).

On comprend donc qu'acheter un chat sans poils n'est pas la solution pour une personne allergique. Mais alors, pourquoi un Sibérien ?

Le chat Sibérien a la réputation de produire moins de protéine Fel D1 que les autres races de chats. Plusieurs études ont en effet démontré que le taux de protéine était plus bas, voire faible, chez certains Sibériens. C'est ainsi que le Sibérien a acquis son titre d'hypoallergénique. Mais attention, hypoallergénique signifie moins de risques d'allergies et ne signifie pas anallergique, c'est-à-dire qui ne provoque pas d'allergie. Il n'existe pas de chats sans risque de provoquer des allergies !

Il faut savoir que parmi les sibériens il existe de grandes différences au niveau des allergènes produits. 50% des Sibériens ont des niveaux bien plus bas que la majorité des autres chats. La production des allergènes semble être régulée de manière hormonale. On peut donc classer le niveau d'allergisants du plus fort au plus faible comme suit : les chats mâles non castrés, les femelles non stérilisées puis tous les chats stérilisés.

Le niveau d'allergie de chaque personne étant spécifique, ainsi que pour chaque chat, il faut absolument vous rendre chez un éleveur pour tester vos réactions en présence de ses chats. En outre, il faut savoir qui si vous adoptez un chaton, vous pouvez développer des réactions allergiques pendant les premières semaines et que celles-ci vont diminuer avec le temps. C'est un phénomène de désensibilisation forcée. Toutefois, si vos réactions sont fortes ou insupportables, c'est que le chaton ne vous convient pas ou qu'une allergie secondaire s'est ajoutée.
Il faut continuer à appliquer les règles de base de toute personne allergique : bien aérer, nettoyer sols, canapés régulièrement, vous laver les mains après chaque long contact avec le chat et éviter de toucher vos muqueuses (yeux, bouche, nez). Il faut éviter de laisser le chat accéder à votre chambre à coucher jour et nuit pour éviter l'accumulation d'allergènes. Le chat ne sera pas malheureux, il lui faudra juste apprendre que c'est un lieu qui vous est réservé.

Extrait et traduit librement de http://kittentesting.com/allergens.html

Designed with passion by